Lors d’une randonnée, une lésion aussi petite qu’une ampoule aux pieds pourrait tout gâcher. Il existe plusieurs petits trucs pour éviter que cette situation fâcheuse se produise. L’ampoule est causée par une friction ou une pression trop forte. La couche la plus superficielle de la peau se soulève, et forme une phlyctène. On dit que 40 à 50% des gens qui courent ou font de la marche active ont déjà souffert d’une ampoule aux pieds. Afin de prévenir l’apparition de cette lésion, il faut d’abord empêcher le frottement. Le premier conseil serait de ne pas porter de nouvelles chaussures pour une randonnée. Puisqu’elles ne sont pas encore formées à votre pied, elles risqueraient de frotter à des endroits indésirables et entraîner la formation d’une ampoule. Des études ont démontré que la température de la peau est souvent en cause. On dit qu’une augmentation de 4 degrés de la température augmente les chances de développer une ampoule de 50%. L’humidité est, elle aussi, en cause lors de l’apparition d’une ampoule. Il faut donc choisir des bas qui vont évacuer l’humidité. Il est aussi important de faire aérer les chaussures après l’exercice et ne pas les porter à nouveau si elles sont encore humides. Des produits peuvent également être prescrits par le podiatre pour diminuer la transpiration excessive, si tel est votre cas, puisqu’il vous place plus à risque de développer des lésions de friction. Si vous présentez de façon régulière des ampoules à un endroit donné, il pourrait être indiqué d’y apposer un pansement anti-frottement à titre préventif. Le podiatre ou le pharmacien peut vous aider à choisir le bon pansement. Il existe également des crèmes anti-frottement qui aident à prévenir l’irritation et la formation d’ampoules. Pour les ampoules sous les pieds, plus souvent rencontrées chez les coureurs, certaines semelles ont démontré une diminution de 25% de la fréquence des ampoules en lien avec le matériel utilisé. Certains matériaux (tel que le néoprène) ont l’avantage de diminuer grandement la friction transmise au pied. Lors de l’apparition d’une ampoule et s’il y a de la douleur, on peut percer l’ampoule à l’aide d’une aiguille stérile après avoir désinfecté la peau. Il est important de ne pas enlever la peau recouvrant l’ampoule. On applique par la suite un onguent antibiotique pour éviter qu’une bactérie s’introduise sous l’ampoule. Il est possible qu’on ait à répéter cette procédure quelques fois dans les premiers 24 heures car l’ampoule aura tendance à se remplir à nouveau de liquide. Par la suite, on doit porter des chaussures larges et adaptées pendant quelques jours et cesser les activités physiques qui pourraient aggraver la lésion déjà présente. Si l’ampoule est plus importante, très douloureuse, présente une rougeur ou si vous êtes atteints d’une condition médicale tel que le diabète, il serait indiqué de faire vérifier votre pied par un professionnel de la santé. Dre Coralie Emond, podiatre