Il s’agit seulement d’une façon simple d’expliquer certains points à mes patients et il est vrai que cette analogie n’est pas parfaite, mais tout de même plus simple à illustrer de cette façon… Le but ici est de démontrer la complexité qui entoure la prescription et la conception des orthèses plantaires (que les patients ignorent!). Pourtant, ces mêmes patients sont au courant que les médicaments doivent être habilement prescrits, au bon dosage et ont parfois des effets secondaires, parfois ils doivent être réévalués ou changés. On ignore par contre que les orthèses plantaires aussi sont spécifiques à une telle pathologie, à un tel patient et doivent être pensées et réfléchies par le prescripteur.  On ignore aussi qu’elles sont fabriquées dans une diversité multiple de matériaux, de longueur, de largeur, d’épaisseur et de recouvrements différents. Elles peuvent être sujettes à de nombreuses modifications et à une panoplie d’ajouts qui selon moi, expliquent pourquoi je trouve raisonnable de les comparer aux différents médicaments pouvant être prescrits par le médecin. Aussi, les patients présentant une même pathologie, prenant un même médicament, peuvent réagir tous différemment à cette médication. Prenons l’exemple du diabète. 100 personnes pourraient prendre un comprimé tous les jours pour la même pathologie et avoir des réponses thérapeutiques complètement différente. Il en va de même pour l’orthèse. Certains peuvent avoir une réponse positive au traitement, d’autres n’auront pas le résultat escompté et un autre groupe pourrait même avoir des effets indésirables. Il existe donc plusieurs résultats possibles à un même traitement, pour une même problématique chez différentes personnes. Je suis donc d’avis que cette analogie permet de mieux définir les attentes face au traitement par orthèses à mes patients. C’est aussi pour les raisons énoncées ci-haut que nous effectuons des rappels au patient après 6 semaines de port d’orthèses et que nous les encourageons à nous appeler si besoin est. Comme les médicaments prescrits par le médecin, il est possible que la dose doive être modifiée, que le médicament devra être arrêté temporairement ou que d’autres traitements devront y être combinés. Combien de temps devrais-je porter mes orthèses? Lorsque les patients me posent cette question, j’en reviens encore à cette analogie avec les médicaments. Certains médicaments sont à prendre sur une période court terme alors que d’autres devront être administrés toute la vie. Étant donné que les études scientifiques se précisent sur le mode de fonctionnement des orthèses et que des phrases telles que ‘les orthèses réalignent le squelette’ sont maintenant bannis du langage podiatrique, il est plus propice de dire que les orthèses sont plus souvent à utiliser pour une période court-moyen terme. Je dis donc à mes patients qu’elles sont un traitement pour leur douleur et qu’une fois celle-ci guérie, il faut s’interroger sur la pertinence de continuer leur utilisation ou non.   Dre Coralie Emond, podiatre