Tel que mentionné dans la section de notre site qui traite des oignons, il s’agit d’une déformation entre deux os. L’apparition d’un oignon est progressive et lente. Savoir comment gérer cette déformité de façon à retarder la chirurgie ou même la prévenir peut s’avérer intéressant. Il faut garder en tête que les conseils suivants ne corrigent pas la déformation osseuse, mais peuvent aider aux symptômes. Il est clair que rendu à un certain stade, les traitements conservateurs sont peu utiles. Si votre 2e orteil est complètement par-dessus le gros orteil et que vous éprouvez de la douleur ou de la difficulté à vous chausser, les conseils ci-dessous ne seront probablement pas suffisants pour vous soulager. Il faudrait consulter un orthopédiste pour voir si vous êtes un candidat pour la chirurgie. Pour ceux d’entre vous qui remarquent l’apparition d’une bosse, peu douloureuse mais dérangeante, voici quelques trucs que j’ai à vous proposer :
  • Les séparateurs d’orteil: Disponibles à la pharmacie, les séparateurs d’orteil évitent le frottement excessif qui pourrait se créer entre le gros orteil et son voisin le 2e Il en existe en gel ou en mousse, selon votre confort.
  • Attelle de nuit pour oignon: Comme leur nom l’indique, ils sont portés seulement lorsque vous êtes au repos et non lors de la marche. L’attelle maintient le gros orteil dans un meilleur alignement pendant que vous dormez. Si vous éprouvez des raideurs matinales ou des élancements, ceci pourrait être une bonne solution.
  • Taping: Il existe des tapings pour maintenir le gros orteil plus droit. Vous n’avez qu’à vous procurer une roulette de tape sportif à la pharmacie et suivre les instructions de votre podiatre.
  • Protecteur en gel: Parfois, lorsque la douleur est plutôt liée à la pression de la chaussure sur la bosse, un protecteur en gel pourrait diminuer le frottement et vous permettre d’être plus confortable dans votre soulier.
  • Chaussure: Ce conseil semble peut-être le plus banal mais il est, selon moi, le plus important. On peut prévenir la progression plus rapide de l’oignon en faisant des choix de chaussures appropriés. Éviter les souliers à bout pointu, les talons hauts, les gougounes et autres. Privilégier les chaussures qui sont assez larges au devant du pied. Choisir une chaussure plus grande n’est pas nécessairement une bonne idée car elle pourrait causer du frottement ou de l’instabilité. N’hésitez pas à demander conseil au magasin de chaussures pour choisir la bonne largeur. Aussi, attention aux coutures à l’intérieur du soulier, qui pourraient être mal positionnées et créer une friction sur l’oignon. Il a aussi moyen d’agrandir le soulier vis-à-vis la bosse. Encore une fois, n’hésitez pas à demander de l’aide pour ce genre de modifications.
  • Orthèses plantaires : Dans certains cas et suite à un examen biomécanique fait par le podiatre, une orthèse sur mesure pourrait vous être proposée.
  Pour ce qui est du traitement chirurgical, un autre article de blog en traitera. Il sera important de considérer : la douleur, l’impact sur les activités de la vie quotidienne, les difficultés de chaussage et la progression de la déformation.
Dre Coralie Emond, podiatre